David Bowles et la FÉEP se prononcent sur le financement des écoles privées

d.bowles

Régulièrement dans les médias, il est question du financement des écoles privées. La présence d’un réseau d’écoles subventionnées n’est pas la cause des inégalités en matière d’éducation. Avant de cesser le financement des écoles privées, il est essentiel de mesurer les conséquences engendrées par cette mesure et de bien les évaluer : les écoles privées ne seraient accessibles qu’aux mieux nantis de la société et limiteraient le choix d’école aux familles québécoises.

L’augmentation de la clientèle dans les écoles publiques entraînerait des dépenses additionnelles importantes pour l’État. Il est également nécessaire de préciser que les écoles privées sont des organismes sans but lucratif pour la plupart et qu’elles ne reçoivent pas d’argent issu des taxes scolaires.

Les écoles privées sont en mesure d’accueillir et d’amener à la réussite des élèves aux profils variés, y compris des élèves ayant des besoins particuliers. Le Collège Charles-Lemoyne fait partie des établissements qui offrent un programme d’appui pédagogique pour aider tous les jeunes à réussir leurs études.

Les écoles privées québécoises répondent aux attentes de nombreux parents et font partie de la solution pour contrer le décrochage scolaire

Nous vous invitons à écouter M. David Bowles, directeur général du CCL qui intervient dans ce reportage : http://bit.ly/2xT2EyC

En complément d’information, vous pouvez également visionner cette capsule publiée par la FÉEP (Fédération des établissements d’enseignement privés) :

http://bit.ly/2xFuLSy

 

 

Plus de Nouvelles

13 Déc

Les Ateliers 360 au campus Longueuil – Saint-Lambert

En novembre dernier, le campus...

Lire la suite
13 Déc

Trois prestigieux prix pour deux élèves

Le 21 novembre dernier, trois...

Lire la suite
12 Déc

Un deuxième mandat pour Benjamin Joanis!

Comme chaque année, les élèves...

Lire la suite
12 Déc

Des élèves généreux pour aider les plus démunis

À l’approche des fêtes, la...

Lire la suite